Information Nutritionelle

Information nutritionnelle

Calcul Valeurs Nutritives: Cliquer ici!

__________________________________________________________________________________________

Information nutritionnelle de la viande d’agneau (pour 100 gr.)

ÉNERGIE (KILOJOULES)
PROTÉINES
LIPIDES TOTAUX
CHOLESTÉROL
ACIDES GRAS MONOINSATURÉS TOTAUX
ACIDES GRAS POLYINSATURÉS TOTAUX
ACIDES GRAS SATURÉS TOTAUX
GLUCIDES TOTAUX (PAR DIFFÉRENCE)
EAU
CALCIUM
FER
MAGNESIUM
MANGANESE
PHOSPHORE
POTASSIUM
SÉLÉNIUM
ZINC
SODIUM
VITAMINE A (ÉQUIVALENTS EN RETINOL)
VITAMINE A (UNITÉS INTERNATIONALES)
VITAMINE B-12
VITAMINE B-6
VITAMINE C

861
28,22
9,52
92
4,17
0,62
3,4
0
61,96
15
2,05
26
0,028
210
344
26,1
5,27
76
0
0
2,61
0,16
0

KJ
G
G
MG
G
G
G
G
G
MG
MG
MG
MG
MG
MG
MCG
MG
MG
RE
IU
MCG
MG
MG

Viande rouge et appétissante, la viande d’agneau du Québec est en même temps riche en protéines et en éléments minéraux. Contrairement à ce que certains peuvent penser, elle contient également des vitamines.

Les protéines

Symboles de développement des tissus corporels et de la croissance des individus, la quantité et la qualité des protéines de la viande justifient à elles seules sa consommation. La synthèse des protéines dans le corps humain nécessite l’apport d’acides aminés provenant d’aliments de composition semblable. Ainsi, les viandes rouges contiennent les protéines les plus nutritives. La composition en acides aminés des protéines de ces viandes détermine alors la valeur nutritive de celles-ci. Ainsi, quoi qu’ayant une valeur en protéines comparable aux autres viandes, l’Agneau du Québec se démarque par sa composition. À titre d’exemple, une portion de 100 g offre 40% de l’apport quotidien recommandé. Alors choisissez l’Agneau du Québec, optez pour l’équilibre et la diversité !

Les lipides

L’un des points les plus controversés chez les consommateurs de viandes rouges est la teneur en matières grasses. Quoique étant d’abord et avant tout une source inégalée d’énergie, on met souvent en relation les lipides et l’incidence aux maladies cardiovasculaires. Il est connu que l’ingestion de cholestérol et d’acide gras ont une influence sur la formation d’athéromes (blocage des artères). Toutefois, il est essentiel de différencier le bon du mauvais cholestérol. Il est vrai que, comme c’est le cas pour les autres viandes, la concentration en cholestérol de l’agneau est plus élevée que dans les aliments végétaux. Ce qui le différencie cependant des autres viandes est la composition de ses acides gras saturés qui n’augmentent pas significativement le développement de lipoprotéines de basse densité dans le sang, soit celles qui sont associées aux problèmes cardiovasculaires.

Vita-minéraux

Pour la viande ovine, diversité rime autant avec lestypes de découpes qu’avec la composition nutritionnelle. On compte ainsi une variété intéressante de vitamines et de minéraux dignes d’intérêt par leur concentration et leur nombre. Parmi ceux-ci, notons la vitamine B qui, pour certaines souches, comblent près de 50% des besoins quotidiens de l’organisme. Il en va de même pour les minéraux essentiels qui atteignent plus du quart de nos besoins quotidiens (fer, zinc, phosphore). La viande ovine assure ainsi à l’organisme le maintien du fonctionnement cellulaire et enzymatique.

Le bien-être total

Les preuves sont désormais faites quant à l’importante valeur nutritive des viandes. On oublie cependant tout le bien-être et la satisfaction que procure la consommation de cette dernière. L’apport graduel de nutriments à l’organisme combiné au sentiment de satiété crée chez les consommateurs un bien-être inégalé.

Source: http://agneauduquebec.com/information-nutritionnelles

-

-

-

-

-

-

-

-

Tigalop

Capture 1